Abonnez-vous pour 1€

Deux nouveaux variants du Covid-19, dont un est jugé «préoccupant», identifiés au Royaume-Uni: faut-il s’inquiéter en Belgique?

Illustration
Illustration - Belga

Doit-on encore s’attendre à de nouveaux variants du Covid-19 dans les prochains mois ? Au Royaume-Uni, deux nouvelles mutations viennent d’être identifiées par des chercheurs. Il s’agirait de variants du variant britannique. Ils portent le nom des deux villes où ils ont été découverts, Bristol et Liverpool.

En seulement quelques jours, 76 cas de ces mutations ont été identifiés dans ces régions, comme le rapportent les médias britanniques. Si ce chiffre reste bas, le variant de Bristol inquiète. Il a été jugé « préoccupant » par les chercheurs du NERVTAG (New and Emerging Respiratory Virus Threats Advisory Group). Ce dernier présente, en effet, la mutation E848K, qu’on retrouve aussi dans le variant sud-africain. Cette mutation pourrait, selon les chercheurs, « interférer » avec l’efficacité du vaccin.

« Il a toujours la même transmissibilité, mais il semble que la mutation (E848K) pourrait permettre au variant d’échapper à l’immunité dans une certaine mesure. Il est donc possible qu’il puisse échapper au vaccin », explique Rowland Manthorpe, le correspondant technologique de nos confrères de Sky News. La mutation E848K serait plus difficile à reconnaître pour notre système immunitaire. Le vaccin protégerait toujours contre les formes sévères de la maladie, mais serait moins efficace à ralentir la propagation du virus.

Ces données doivent néanmoins être complétées, étant « très sommaires » et « à un stade précoce », comme le souligne le correspondant.

La 2e mutation, identifiée à Liverpool, a pour l’instant été classée comme « variant à l’étude ».

Des craintes pour la Belgique ?

Alors que le variant britannique « original » représente aujourd’hui 20 % des nouvelles contaminations en Belgique, faut-il s’inquiéter de ces mutations ? Pour Marc Van Ranst, l’heure n’est pas à la panique pour l’instant.

« De nouveaux variants du virus vont apparaître continuellement dans les semaines et mois à venir. Et des variants des variants », explique le virologue, interrogé par nos confrères du Nieuwsblad. « Et ils auront tous subi une mutation quelque part, une petite modification, qui les distinguera de leurs prédécesseurs ».

Pour Marc Van Ranst, il faudra plutôt s’inquiéter quand l’un de ces variants présentera des « avantages » par rapport aux autres. « Trois changements pourraient nous inquiéter. Si la mutation permet au virus d’échapper à l’immunité existante, si le virus devient plus pathogène ou s’il peut se propager plus rapidement », poursuit-il. « On ne sait pas encore si c’est le cas ici. Quelques dizaines de cas ont été signalés dans la région de Bristol et de Liverpool. Mais une telle situation se produit presque tous les jours. (…) Nous devrions garder un œil dessus, mais pas nous inquiéter pour le moment ».

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be