Abonnez-vous pour 1€

Vanhaezebrouck-Belhocine: l’heure des retrouvailles

@Belga
@Belga

Covid oblige, il n’y aura pas de franche accolade ni même de traditionnelle poignée de main entre Karim Belhocine et Hein Vanhaezebrouck ce jeudi avant le coup d’envoi du huitième de finale de Coupe de Belgique opposant leurs équipes respectives, mais le respect mutuel que se portent les deux entraîneurs n’en sera pas moins altéré.

Il faut dire qu’il y a bientôt 13 ans, déjà, que les carrières des deux hommes se sont croisées, puisque c’est à l’aube de la saison la saison 2008-2009 que le Courtrai de Vanhaezebrouck, promu en D1, a attiré le Franco-Algérien, alors âgé de tout juste 30 ans mais dénué d’expérience au plus haut niveau. Cela n’a pas empêché le joueur de rapidement s’installer au sein du onze (25 titularisations cette saison-là en championnat) et d’occuper un rôle important au sein du vestiaire.

> «C’était l’un des joueurs les plus âgés du noyau, ce qui forçait déjà le respect», se souvient Pino Rossini, l’attaquant passé plus tard par le Sporting de Charleroi.

> Une relation de confiance entre ces deux coaches.

> Des destins encore liés depuis 2018.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ !


Notre sélection vidéo