Abonnez-vous pour 1€

Accident qui a coûté la vie à Chantal Servais, à Sart: le motard n’est pas responsable

Accident qui a coûté la vie à Chantal Servais, à Sart: le motard n’est pas responsable
D.R./A.R.

Le dimanche 2 juin 2019, un drame se déroulait sur la route de Sart Station, entre le village de Sart et Cockaifagne, sur la commune de Jalhay. Une dame de 45 ans était renversée par un motard alors qu’elle traversait la grand-route en pleine ligne droite, un accident qui devait causer son décès. Cette dame, c’était Chantal Servais, qui était préfète de l’institut Saint Joseph de Trois Ponts.

> Un drame qui avait suscité un fort émoi auprès de tous ceux qui la connaissaient et l’appréciaient

> L’avocat fait part d’une autre conséquence de cette non responsabilité du motard

Notre sélection vidéo