Abonnez-vous pour 1€

Résultats records pour Umicore qui se cherche un nouveau CEO

Résultats records pour Umicore qui se cherche un nouveau CEO
Belga

Si les revenus (hors métal) d’Umicore reculent de 4%, à 3,2 milliards d’euros, son ebitda ajusté grimpe de 7%, à 804 millions, tandis que le bénéfice net ajusté du groupe atteint 322 millions d’euros, en hausse de 3%.

Après un premier semestre contrasté entre la division «Recycling», aux résultats excellents, et la division «Catalysis», qui avait souffert du ralentissement de l’industrie automobile, Umicore a profité en seconde partie d’année d’une «poursuite de solides performances opérationnelles» et de prix élevés des métaux chez «Recycling», tandis que «Catalysis» a renoué avec une forte croissance.

Umicore mise plus que jamais sur la mobilité propre et poursuit la construction de sa nouvelle usine à Nysa, en Pologne, qui, une fois mise en service à la fin du premier semestre 2021, sera la première usine de matériaux pour cathodes à l’échelle industrielle en Europe. Umicore poursuit aussi ses plans de croissance pour les piles à combustible destinées aux applications automobiles et étend ses capacités de production de catalyseurs pour voitures et poids lourd en Chine.

Le conseil d’administration proposera le versement d’un dividende brut annuel de 0,75 euro par action, dont 0,25 euro a déjà été versé en août 2020.

Pour 2021, le groupe s’attend, si la pandémie n’entraîne pas de perturbations supplémentaires importantes ou prolongées de l’économie ni de ses opérations, «à une croissance substantielle de ses revenus et de ses bénéfices en 2021, grâce à une croissance dans chaque business group».

Umicore annonce également jeudi le prochain départ de son CEO, Marc Grynberg, en poste depuis 2008, ce qui en fait le CEO du groupe à la plus grande longévité. Marc Grynberg a fait de l’entreprise un leader mondial dans les matériaux pour la mobilité propre et le recyclage. «En 2020, la société a terminé avec succès la mise en œuvre du plan Horizon 2020 et a atteint de nouveaux sommets. Umicore a tout pour réussir - des équipes talentueuses, des innovations prometteuses en gestation et les grandes tendances sociétales qui la soutiennent plus que jamais - et le conseil d’administration et Marc Grynberg ont estimé que ce jalon constituait un moment propice pour commencer à préparer la succession du CEO», explique le groupe.

Le CEO sortant restera en place jusqu’à ce qu’un successeur soit nommé.

Notre sélection vidéo