Abonnez-vous pour 1€

Les Verts demandent la reconnaissance du «génocide» des Ouïghours

Illustration
Illustration - Isopix

«La Belgique, tout comme l’Union européenne, ne peut négliger les atrocités commises par le Parti Communiste Chinois, sous pression de chantages économiques. Plus d’un million de Ouïghours sont enfermés, torturés, dans des camps de ’rééducation’. Les femmes y sont violées, certaines stérilisées de force, et les enfants, arbitrairement séparés de leurs parents. Les preuves s’accumulent et il convient aujourd’hui d’appeler l’horreur par son nom : ’génocide’», selon le député Samuel Cogolati.

Si le texte est adopté, la Belgique deviendrait alors le premier pays au monde à reconnaître officiellement les violences envers cette minorité comme un génocide, font valoir les Verts.

Des experts et des organisations de défense des droits de l’Homme accusent la Chine d’avoir fait interner jusqu’à un million de Ouïghours, dans des camps du Xinjiang, ce vaste région semi-désertique du nord-ouest de la Chine.

La Chine dément ce chiffre et affirme que ces personnes sont emmenées dans des centres de formation professionnelle, destinés à les aider à trouver un emploi afin de les éloigner de la tentation de l’extrémisme religieux.

Un récent reportage diffusé par la BBC a lui fait état viols collectifs et systématiques de femmes ouïghoures, ainsi que de stérilisations forcées.