Abonnez-vous pour 1€

Vague de froid: toujours pas suffisamment de places d’accueil pour sans-abri à Bruxelles

Illustration
Illustration - Isopix

Si elles reconnaissent les efforts du ministre Alain Maron, ainsi que le contexte difficile de la pandémie, les équipes des organisations disent faire face à la réalité de terrain. «Nos équipes sont confrontées tous les jours à des personnes sans-abri qui ne trouvent pas de place d’hébergement et pour qui on ne trouve pas de solution.» Mardi soir, 40 personnes se sont rendues au Médibus et les équipes mobiles en maraude sont allées à la rencontre de 30 personnes, dans et autour de la gare du Midi. Parmi ces 30 personnes se trouvaient au moins deux enfants et une personnes en chaise roulante.

Il est urgent d’augmenter encore la capacité d’accueil, alertent les organisations, évoquant outre les températures extrêmes actuelles, l’épidémie de Covid-19.

«A toutes les personnes sans-abri qui dorment dans la rue s’ajoutent également les personnes qui vivent dans des squats précaires», ajoute David Leclercq, chef de mission Belgique pour Médecins sans frontières. «Ces derniers jours, notre équipe mobile de sensibilisation, qui soutient les structures non-agrées, a rendu visite à plusieurs d’entre elles à Bruxelles dont certaines n’avaient aucun accès au chauffage. Avec des températures pareilles, c’est tout simplement inacceptable.»

Les trois organisations plaident pour la mise en place de mécanismes structurels pour une ouverture automatique des bâtiments vides en cas de grand froid qui, «en période de Covid-19 ne manquent pas: auberges de jeunesse, salles de fête, bureaux, centres sportifs, hôtels, ...»

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo