Abonnez-vous pour 1€

Stéphane Moreau est libéré par la chambre des mises en accusation de Liège

Stéphane Moreau est libéré par la chambre des mises en accusation de Liège

Me Adrien Masset, qui défend l’ex-CEO de Nethys, a insisté sur les indices de culpabilité extrêmement faibles de ce dossier.

Il a longuement insisté pour que son client soit remis en liberté et qu’il se plierait aux conditions de libération fixées par la justice liégeoise. « M. Moreau est, en effet, le seul des sept inculpés dans le dossier des indemnités de rétention à être toujours détenu car c’était là, la volonté du ministère public qui avait interjeté appel après sa libération par la chambre du conseil de Liège. Une décision qui me paraissait pourtant pleine de sens. »

►► Comment se passe la détention de Stéphane Moreau à la prison de Marche : nos informations

L’arrêt attendu ce jeudi

L’arrêt de la chambre des mises en accusation était attendu dans le courant de l’après-midi et il est tombé relativement rapidement. Peu avant 13 heures, l’arrêt pris par la chambre des mises en accusation de Liège confirmait l’ordonnance de libération prise, il y a quinze jours, par le chambre du conseil de Liège. Stéphane Moreau est donc libéré sous conditions strictes. Il ne peut pas entrer en contact avec les autres intervenants de ce dossier Nethys.

►► Stéphane Moreau était « surprotégé » par la justice liégeoise ce lundi matin (PHOTOS)

Tous comme les six autres protagonistes liés aux indemnités de rétention Stéphane Moreau est inculpé, depuis le 22 janvier dernier, d’abus de biens sociaux, de détournement par personne exerçant une fonction publique mais également de faux et usage de faux et d’escroquerie.

Après près de 20 jours de prison, Stéphane Moreau devrait donc quitter la prison de Marche dans le courant de cet après-midi.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo