Abonnez-vous pour 1€

Les coiffeurs déjà pris d’assaut par les clients à Charleroi et dans sa région: «Je vais devoir travailler tous les dimanches»

Les agendas se remplissent des semaines, voire des mois à l’avance.
Les agendas se remplissent des semaines, voire des mois à l’avance. - News

Et la reprise s’annonce rythmée car, depuis le dernier comité de concertation, le téléphone des salons ne cesse de sonner et les agendas se remplissent de plus en plus. « J’ai des réservations jusque fin avril », nous indique Sofia de chez Pink Me Up, à Charleroi.

Sofia a d’abord dû reporter tous les rendez-vous annulés et ajouter à cela les nouveaux. Avec son apprentie, elles sont donc prêtes à accueillir les premiers clients dans le respect de mesures. « Au début, je vais devoir travailler tous les dimanches. Certaines journées commenceront à 7 heures et se termineront à 21 heures. » De longues journées et de longues semaines pour que Sofia puisse maintenir à flots son entreprise et ainsi payer ses charges.

► Les coiffeurs carolos réagissent ici à deux jours de la grande réouverture des salons

► Chez certains, des mesures de sécurité supplémentaires ont été prises : voici lesquelles

Notre sélection vidéo