Abonnez-vous pour 1€

Le vaccin AstraZeneca a été administré pour la première fois ce jeudi en milieu hospitalier en Belgique au CNRF de Fraiture à Tinlot (photos)

Photos
Le vaccin AstraZeneca a été administré pour la première fois ce jeudi en milieu hospitalier en Belgique au CNRF de Fraiture à Tinlot (photos)
Belga

De 10h00 à 19h00, le personnel a pu recevoir le troisième vaccin autorisé en Belgique, après ceux de Pfizer et Moderna : « Nous avons eu les informations concernant ces 200 doses lundi soir et il a fallu rapidement s’organiser pour pouvoir réaliser cette phase-pilote. La direction a proposé mardi aux employés de s’inscrire pour ce jeudi », explique la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Après le personnel hospitalier et celui des centres d’hébergement, le personnel soignant de première ligne aura accès au produit, avec 443.000 doses qui devraient arriver dans le courant du mois de février : « Une commande de 7,5 millions de doses a été effectuée. Pour accélérer le processus de vaccination, les trois vaccins seront accessibles. Nous proposerons les doses d’AstraZeneca pour les personnes de 18 à 55 ans tandis que les plus de 55 ans recevront les produits Pfizer et Moderna ». Une situation qui pourrait encore évoluer, notamment en fonction des variants, précise Mme Morreale.

Belga

La phase-pilote s’est mise en place sur base volontaire, avec un beau succès : « Il y avait 235 personnes éligibles et une centaine d’entre elles s’étaient inscrites », ajoute la médecin-chef adjointe du CHU de Liège, Geneviève Christiaens. « À cela s’ajoutent celles venues sans rendez-vous. Il sera encore possible au personnel de venir vendredi pour que le vaccin lui soit administré et nous avons laissé l’occasion aux collègues présents sur notre site à Esneux de venir à Fraiture s’ils le souhaitaient ».

Le comité d’experts sur les vaccins de l’Organisation mondiale de la Santé a annoncé mercredi que le vaccin contre la Covid-19 développé par AstraZeneca pouvait être administré aux plus de 65 ans. Dans l’état actuel, ce ne sera pas le cas en Belgique. Cependant, des volontaires du personnel du CNRF de Fraiture âgés de plus de 55 ans ont participé à la phase-pilote de jeudi : « Ce n’est pas une contre-indication absolue de vacciner les plus de 55 ans. Nous avons eu l’accord de l’Aviq et de l’AFMPS pour proposer le vaccin à ceux ayant plus de 55 ans et qui le souhaitent. Les vaccins ont été validés et nous ne sommes donc pas des cobayes ».

Geneviève Christiaens conclut sur ce qui différencie ce troisième vaccin : « Il se distingue au niveau logistique et se conserve dans un réfrigérateur ordinaire. Le transport est plus aisé et il y a beaucoup moins de manipulations ».

Notre sélection vidéo