Abonnez-vous pour 1€

Explosion à Beyrouth: l’enquête reprend après deux mois d’arrêt

Explosion à Beyrouth: l’enquête reprend après deux mois d’arrêt
AFP

« Le juge Fadi Sawan a repris son enquête après une interruption forcée de près de deux mois », a indiqué cette source. Dans ce cadre, le magistrat « a recueilli (jeudi) le témoignage de l’ancien chef de l’armée, Jean Kahwagi », a-t-elle ajouté.

Dans les prochains jours, M. Sawan doit interroger d’autres personnes clés dans l’enquête sur l’explosion, qui a fait plus de 200 morts et dévasté des quartiers entiers de la capitale libanaise.

Le magistrat avait suspendu l’enquête le 17 décembre, une semaine après avoir inculpé le Premier ministre sortant Hassan Diab et trois anciens ministres : Ali Hassan Khalil (Finances), Ghazi Zaayter et Youssef Fenianos (Travaux publics et Transports). MM. Khalil et Zaayter, deux parlementaires, avaient présenté une demande de récusation du juge d’instruction pour « suspicion légitime » d’incompétence et violation de la Constitution.

Soupçonnés « de négligence et d’avoir causé des centaines de décès », aucun des quatre hommes inculpés n’avait ainsi comparu devant le juge.

La source judiciaire a indiqué à l’AFP que la Cour de cassation n’avait toujours pas tranché sur la demande de récusation mais avait toutefois demandé au juge Sawan de reprendre son travail dans l’attente d’une décision.

La déflagration du 4 août a été déclenchée par un incendie dans un entrepôt abritant des tonnes de nitrate d’ammonium, dont le stockage pendant des années et sans mesures de précaution au port de Beyrouth est au centre de l’enquête.

Notre sélection vidéo