Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: un médicament anti-inflammatoire, le tocilizumab, réduit le risque de décès, selon une étude

Coronavirus: un médicament anti-inflammatoire, le tocilizumab, réduit le risque de décès, selon une étude
REUTERS

Les résultats signifient que «pour 25 patients traités par tocilizumab, une vie supplémentaire serait sauvée», indiquent les responsables de ce vaste essai clinique britannique Recovery, qui teste toute une gamme de médicaments.

L’étude a également montré que le tocilizumab raccourcit le délai de sortie des patients de l’hôpital et réduit le besoin de respiration artificielle.

«C’est une excellente nouvelle», a déclaré Anthony Gordon, professeur d’anesthésie et de soins intensifs à l’Imperial College de Londres, qui n’a pas participé à l’essai. Environ 4.000 patients gravement malades ont été traités par tocilizumab au Royaume-Uni. «Aujourd’hui, encore plus de patients bénéficieront de ce traitement», a-t-il ajouté.

«Les essais précédents sur le tocilizumab avaient donné des résultats mitigés», rappelle dans un communiqué Peter Horby (Université d’Oxford), responsable de l’essai Recovery.

Les bénéfices du tocilizumab s’ajoutent désormais à ceux des stéroïdes, d’après les chercheurs: en association avec un stéroïde comme la dexaméthasone, seul traitement à avoir jusqu’ici prouvé son efficacité pour réduire la mortalité due au Covid, «l’impact» sur la mortalité «est important».

Les données «suggèrent que chez les patients Covid-19 présentant une hypoxie (nécessitant de l’oxygène) et une inflammation importante, le traitement associant un corticostéroïde, tel que la dexaméthasone, et du tocilizumab réduit la mortalité d’environ un tiers chez les patients nécessitant de l’oxygène simple, et de près de la moitié pour ceux nécessitant une ventilation mécanique invasive» [respirateur].

Le tocilizumab, utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, s’administre par voie intra-veineuse.

«Le traitement par tocilizumab a réduit de manière significative le nombre de décès: 596 (29%) des patients du groupe tocilizumab sont décédés dans les 28 jours contre 694 (33%) patients du groupe de soins habituels», une «différence absolue» de 4 points de pourcentage, selon le communiqué. «Cela signifie que pour 25 patients traités par tocilizumab, une vie supplémentaire serait sauvée».

Le tocilizumab a augmenté la probabilité de sortir de l’hôpital dans les 28 jours de 47% à 54%.

Ces bienfaits ont été observés dans tous les sous-groupes de patients, y compris ceux nécessitant de l’oxygène via un simple masque facial jusqu’à ceux nécessitant des ventilateurs mécaniques en réanimation.

L’étude a porté sur plus de 4.000 patients: la moitié a reçu le tocilizumab et l’autre les soins habituels. Environ 82% des patients prenaient un stéroïde comme la dexaméthasone.

«Utilisé en combinaison, l’impact est important», a déclaré Martin Landray, coresponsable de l’essai.

«Après la dexaméthasone, c’est l’avancée la plus significative dans le traitement du Covid qui a un impact sur la réduction des décès», estime Athimalaipet Ramanan, professeur de rhumatologie pédiatrique, de l’Université de Bristol, via le Science Media Centre (SMC).

C’est également un essai Recovery qui avait montré en juin 2020 que la dexaméthasone réduisait la mortalité.

Les résultats sur le tocilizumab seront bientôt mis en ligne sur le site MedRxiv et soumis à une revue médicale.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo