Abonnez-vous pour 1€

Des doses de vaccins en trop détournées dans des maisons de repos liégeoises: «Le pire, c’eut été de les jeter, non?»

Certaines doses excédentaires ont été utilisées à mauvais escient.
Certaines doses excédentaires ont été utilisées à mauvais escient. - NEWS

« Le pire, c’eut été de les jeter, non ? » C’est ainsi que résume de manière très prosaïque le directeur médical d’une maison de repos de la région liégeoise. On le soupçonne en effet d’avoir utilisé des doses excédentaires du vaccin Pfizer fournies à son établissement pour piquer les membres de sa propre famille.

D’autres témoignages accablants nous reviennent : ils nous parlent de doses distribuées à des livreurs en contact avec les maisons de repos en question. Voire même à des amis ou à des proches du personnel de direction qui étaient disponibles rapidement ce jour-là.

►► Toutes nos informations ICI

►► Mais que doit-on faire normalement de ces doses excédentaires : explications

Notre sélection vidéo