Abonnez-vous pour 1€

Le travail pourrait reprendre vendredi au bureau de poste de Soignies

Le travail pourrait reprendre vendredi au bureau de poste de Soignies
Belga

Une réunion de concertation organisée jeudi entre syndicats et direction du bureau de poste de Soignies a permis de débloquer la situation sociale marquée depuis mardi par une grève des agents. Les distributeurs du bureau étaient partis en grève spontanée pour exprimer leur mécontentement face à ce qu’ils considéraient comme «un passage en force de l’entreprise BPost» quant à la mise en place d’un nouveau système Géoroute alors que les nouveaux volumes colis, revus à la hausse de 30%, n’étaient pas connus.

«Nous avons les éclaircissements souhaités quant au nombre de colis à distribuer», a expliqué Luc Vanhaverbeke (CSC). «Le début des débats furent quelque peu tumultueux, un huissier s’étant présenté dans la matinée pour vérifier si les agents ne bloquaient pas le bureau. Les discussions ont ensuite été constructives et nous avons eu les éléments demandés sur l’augmentation du volume de colis».

Le mécontentement des travailleurs portait également sur une diminution des effectifs, de 46 facteurs et 4 renforts, à 48 facteurs. «Un service supplémentaire, dédié au colis, sera finalement ajouté à l’organisation du travail de distribution. On peut ajouter à ce service supplémentaire du temps de travail qui sera également injecté pour des renforts ponctuels lors des pics de volume colis. Le nouveau service, le 49e du bureau de Soignies, démarrera de Mons où seront déviés tous les colis trop volumineux, l’espace au sein du bureau n’étant pas extensible».

Les avancées de jeudi seront proposées vendredi à l’assemblée des travailleurs, qui pourrait opter pour une reprise du travail vendredi, selon la CSC.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo