Abonnez-vous pour 1€

Bumble, appli où les femmes font le premier pas, a fait chavirer Wall Street

Bumble, appli où les femmes font le premier pas, a fait chavirer Wall Street

Bumble a offert 50 millions d’actions au prix de 43 dollars, ce qui lui a permis de lever plus de 2 milliards de dollars. La Bourse de New York a accueilli le titre « BMBL » à bras ouverts : il a gagné 63,51 % à 70,31 dollars à l’issue de sa première séance, donnant à la société une capitalisation de 13 milliards.

Les applications de rencontres connaissent un immense succès depuis que la pandémie a mis à l’épreuve des millions de célibataires aux Etats-Unis et dans le monde.

Un des acteurs les plus connus du secteur, Match, propriétaire des rivaux de Bumble que sont Tinder et Meetic, a vu son action multipliée par cinq à Wall Street depuis le mois de mars et le déclenchement de l’épidémie aux Etats-Unis.

Bumble Inc, qui comprend les applications Badoo et Bumble, a été lancée en 2014 par Whitney Wolfe Herd, 31 ans, une ancienne présidente du marketing du réseau rival Tinder.

Elle se veut une plateforme sociale mondiale, féministe avant tout, au service des problématiques amoureuses, professionnelle ainsi que de la sphère amicale, en donnant, revendique-t-elle, le pouvoir aux femmes de créer les relations qu’elles souhaitent.

Un an après son lancement, l’application revendiquait 15 millions d’inscrits et 80 millions de rencontres.

En 2020, Bumble aurait 54 millions d’utilisateurs mensuels, selon Bloomberg, et 2,4 millions d’inscrits payants à travers Bumble et Badoo.

Notre sélection vidéo