Abonnez-vous pour 1€

Les ports d’Anvers et de Zeebrugge vont s’unifier

Le port d’Anvers
Le port d’Anvers

«C’est un jour magnifique pour la Flandre», a commenté le ministre-président flamand Jan Jambon dans un message vidéo posté sur ses réseaux sociaux. Il évoque une nouvelle «bouleversante dans le sens positif du terme».

La fusion va dans le sens de ce que le gouvernement flamand souhaitait depuis un certain temps déjà. Sur le plan économique, «Bruges et Anvers sont des marques très fortes. L’alliance des deux ports va contribuer à la relance de l’économie flamande», se réjouit le N-VA.

Les deux ports sont très complémentaires, Zeebrugge étant connu pour son trafic de voitures alors que le trafic de conteneurs est très important à Anvers. L’industrie pétrochimique occupe une place également prépondérante.

Annick De Ridder, échevine du port d’Anvers et présidente du conseil d’administration de l’Autorité portuaire d’Anvers, espère faire de la nouvelle structure «le port Energie de l’Europe».

«Des bureaux d’études indépendants ont été engagés pour examiner la spécificité des deux ports. Les recherches ont déterminé que non seulement une fusion allait permettre aux deux entités de poursuivre leurs activités respectives, mais qu’en plus, cela allait créer une plus-value», a expliqué Dirk De fauw, bourgmestre de Bruges et président de l’Autorité portuaire de Zeebrugge. «Si on voulait bien faire les choses pour les deux ports, pour la Flandre et pour l’Europe, la fusion s’imposait», a-t-il ajouté.

Notre sélection vidéo