Abonnez-vous pour 1€

Le SLFP-Défense, séduit par le plan de la ministre Dedonder, revient à la table des négociations

Ludivine Dedonder
Ludivine Dedonder - Belga

«Le SLFP-Défense reprend le chemin des négociations syndicales avec la Défense considérant que ses revendications ont été entendues à travers la présentation du Plan pour le Personnel de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, ce 4 février 2021», a indiqué le syndicat libéral dans un communiqué.

Mme Dedonder (PS) a présenté à cette date son «Plan pour le Personnel», baptisé «POP» (pour «People Our Priority") aux organisations syndicales représentatives, avec comme mot d’ordre la revalorisation du personnel de la Défense.

«Force est de constater que la Ministre de la Défense a été à l’écoute de nos revendications et propose un plan ambitieux, mais nécessaire et attendu, pour cette législature», a souligné le SLFP-Défense.

Selon lui, la ministre a retenu trois des quatre «grosses initiatives» discutées ou négociées avec le SLFP-Défense: la revalorisation des salaires précédemment contresignée par le CHOD (Chef de la Défense, ndlr), l’introduction des chèques-repas et un système de calcul des allocations revu à la hausse.

«Grâce à ces avancées, pour la première fois, il n’y a pas de marche arrière mais bien un sacré pas en avant. Maintenant que la ministre de la Défense a eu le courage politique d’assumer ses ambitions, l’état-major Défense doit se donner les moyens de réaliser ce plan ambitieux», a souligné le président du SLFP-Défense, Dimitry Modaert, cité par le communiqué.

«Il est évident que ces initiatives ne seront pas suffisantes pour augmenter l’attractivité du métier sur le long terme mais nous pouvons néanmoins nous réjouir qu’après autant d’années, le militaire verra son pouvoir d’achat augmenter substantiellement dans les trois prochaines années», a encore fait valoir le syndicat libéral.

Notre sélection vidéo