Abonnez-vous pour 1€

Djokovic blessé à l’Open d’Australie : « C’est une déchirure musculaire »

Novak Djokovic
Novak Djokovic - EPA

Quand, sur une glissade mal maîtrisée mais que son corps élastique a l’habitude d’absorber, le Serbe ressentit une douleur à la droite de sa ceinture abdominale, soit la zone la plus sollicitée sur les frappes en coup droit. L’intervention du soigneur – ou surtout sa légendaire résilience – lui a permis de poursuivre et il ne suffisait pas de paraître puisque le N°1 mondial a dû batailler 5 sets pour émerger après plus de 3h30 et un intermède hallucinant pour forcer le public mécontent à quitter la Rod Laver Arena en raison du nouveau confinement imposé à partir de minuit. « Mais c’est surtout Fritz qui a perdu », a-t-il reconnu.

Lire aussi 1360220217570426881

Car, à l’évidence, le « Djoker » était diminué et souffrait. Il a d’ailleurs demandé qu’on porte ses sacs dans le tunnel à la sortie du court. Et n’a pas caché redouter une déchirure, s’en disant même « convaincu ». Alors, dans quelle mesure pourra-t-il s’aligner en huitième de finale dans moins de 48 heures face à Milos Raonic, un adversaire qu’il a battu lors de leurs 11 précédentes confrontations. « C’est très inquiétant », a reconnu Mats Wilander, consultant pour Eurosport à Melbourne. Si la déchirure est confirmée, son renon paraît même probable. Couplé à l’état précaire de Rafael Nadal, qui compose avec un dos meurtri, le premier Grand-Chelem de l’année pourrait perdre ses deux épouvantails avant son épilogue et réduire la liste des favoris à Thiem, Medvedev et Zverev.

Notre sélection vidéo