Abonnez-vous pour 1€

Blegny, Vilvorde, Erquelinnes… Plusieurs infanticides bouleversent la Belgique ces dernières semaines: «Les pères sont plus impulsifs que les mères»

Blegny, Vilvorde, Erquelinnes… Plusieurs infanticides bouleversent la Belgique ces dernières semaines: «Les pères sont plus impulsifs que les mères»
123RF

En 2013, à Chênée, Abdelmajid Karrar, un Liégeois de 54 ans, jetait un sèche-cheveux dans la baignoire où se trouvaient ses deux fils de 3 et 5 ans. Il s’était ensuite tailladé les veines mais a survécu.

Des mères aussi commettent l’irréparable. Elles sont d’ailleurs plus nombreuses à vouloir partir en emmenant leurs enfants avec elles. Les exemples sont, là aussi, trop nombreux. Il y a 8 mois, à Erquelinnes, Julie L., une mère âgée de 37 ans, donnait la mort à deux de ses enfants âgés de 2 et 7 ans, laissant le troisième, âgé de 9 ans, dans un état critique.

► Selon Jean-Yves Hayez, docteur en psychologie et psychothérapeute, les cas d’infanticides commis par des pères sont plus rares et ils devraient le rester.

► Il y a de grosses différences entre les hommes et les femmes : « Les hommes sont plus impulsifs… il y a souvent la rage et une haine violente à l’égard de la mère au point de vouloir la faire souffrir ».

Notre reportage en intégralité.

Notre sélection vidéo