«Stars à nu»: découvrez le strip-tease intégral des filles! (vidéos)

Vidéo
«Stars à nu»: découvrez le strip-tease intégral des filles! (vidéos)

Après Christophe Beaugrand, Laurent Maistret, Camille Lacourt, Gil Alma, Cartman, Vincent Desagnat et Jeanfi Janssens la semaine dernière, c’était au tour des dames de faire tomber la tenue ce vendredi dans « Stars à nu ». Pour le volet féminin de cette deuxième saison, TF1 semblait avoir principalement pioché dans la grande famille des ex-Miss France… Nathalie Marquay, Linda Hardy et Maëva Coucke avaient en effet accepté de se dénuder pour la bonne cause, aux côtés de la comédienne Lola Dubini, la danseuse Ines Vandamme et l’animatrice Anaïs Grangerac.

La vidéo de la performance

La soirée, dont le but était de sensibiliser sur le cancer du sein, a notamment été marquée par le témoignage de Mélanie, une téléspectatrice qui a été sauvée par l’émission ! La mère de famille de 43 ans a, en effet, révélé qu’elle avait découvert son cancer du sein infiltrant grâce à la première saison de l’émission, diffusée en janvier 2020. « En suivant l’exemple donné à l’antenne par Claudia Tagbo lors de sa séance de palpation, je me suis palpée moi-même. J’ai même demandé à mon mari et à mes deux grands garçons de se palper aussi. Il se trouve que j’ai senti une boule. J’ai demandé à mon mari de me palper le sein et lui aussi a senti quelque chose » a-t-elle confié, avant de raconter avoir immédiatement pris rendez-vous avec son médecin traitant. Une semaine plus tard, on lui annonçait un carcinome infiltrant, détecté à un stade précoce. Après une mastectomie partielle et des séances de radiothérapie, Mélanie n’est plus en danger, mais reste sous hormonothérapie pendant encore quatre ans, « pour empêcher une récidive ». « Je considère que Stars à nu a été une chance pour moi. Cette émission m’a sauvée. Si je n’avais pas regardé, si j’avais attendu, peut-être que le traitement aurait été plus agressif. J’aurais pu avoir de la chimiothérapie, des métastases auraient pu se propager dans mon corps, peut-être que je ne serais plus là aujourd’hui… » a-t-elle finalement assuré avant de remercier « Stars à nu », mais aussi l’équipe médicale qui l’avait suivie.

À part la séquence finale, évidemment, l’autre moment fort de l’émission, aurait pu paraître anodin. Il s’agissait de la démonstration d’une palpation des seins (importante afin de détecter toute anomalie), présentée par une professionnelle de la santé, le Dr Florence Coussy. Rien d’inhabituel jusque-là, sauf que la séance, pratiquée sur un mannequin seins nus, n’a pas été floutée. De nombreuses internautes ont salué l’initiative de TF1, première grande chaîne française à diffuser une séance de palpation non censurée. « On en parle de TF1 qui ose ne pas flouter les seins des femmes. Non, parce que là, c’est juste un magnifique pas en avant ! », « C’est un énorme pas en avant pour la télévision. », « Bravo bravo bravo ! Montrer des seins, sans aucune censure, à la TV pour montrer comment s’auto-palper ! » pouvait-on notamment lire sur Twitter durant la soirée. Deux personnalités ont également apprécié ce geste : la journaliste sportive Charlotte Namura-Guizonne, mais aussi l’ex-Ministre Najat Vallaud-Belkacem, qui a particulièrement relevé le côté « couillu » de la séquence.

En fin de soirée, la séquence la plus attendue s’est déroulée sans accroc. Les six stars ont présenté un joli numéro d’effeuillage, sur la scène du Lido, devant un public enflammé, avant de finir topless. Comme l’année dernière, elles ne sont apparues que de dos à l’écran, puisque, comme le rappelait Arthur, producteur de l’émission : « Le but n’est pas de montrer des vedettes dans leur plus simple appareil, mais de prouver qu’elles ont été capables de le faire pour la bonne cause. » Un moment à voir, ou à revoir, ci-dessous.

Notre sélection vidéo