Abonnez-vous pour 1€

Standard: la vélocité de Tapsoba peut surprendre l’Antwerp

Standard: la vélocité de Tapsoba peut surprendre l’Antwerp

Une joute au goût de Playoffs 1, entre deux formations qui se battent pour rester dans le sillage, lointain, du Club de Bruges. C’est aussi un duel entre deux équipes qui offrent des styles de jeu différents.

D’un côté, on retrouve le Standard de Mbaye Leye, qui mise tout sur l’intensité, pour être le plus rapidement possible en possession du cuir. Lâcher les chevaux dès que la prise de balle s’effectue, avec des cavaliers portés vers l’avant, juste pour réussir à surprendre l’opposition.

Une question de vitesse, le leitmotiv d’Abdoul Fessal Tapsoba. « Je mise tout sur cette qualité, parce qu’elle me colle à la peau depuis que je suis tout petit. J’aime en profiter, avant de fixer mon adversaire et réussir à le dépasser. J’ai la confiance du staff à ce niveau, de quoi me permettre d’être en totale liberté sur le terrain. »

Les prés verts, ceux qui offrent un temps de jeu conséquent à l’une des pépites du Standard. Son profil plaît, parce qu’il est différent de celui de João Klauss ou Jackson Muleka. « C’est une arme en plus, sur laquelle nous nous basons en fonction des matches », glisse l’ailier avec de l’assurance dans la voix. « Le but est de se faire plaisir, avec une certaine liberté et en me disant que je dois faire la différence. »

L’avantage, c’est que Tapsoba peut débarquer à tout moment en plein débat. Soit dans la peau d’un titulaire, soit en tant que joker de luxe, pour réussir à déstabiliser une défense un rien fatiguée. Ou une arrière-garde qui n’est pas la plus réactive face à la vélocité. Tiens tiens, un peu comme l’Antwerp… « C’est mon registre, à savoir de profiter du manque de vitesse adverse. Je sais toutefois que je dois encore apprendre à être plus concret dans le dernier geste, pour réussir à faire la différence. Maintenant, j’apprends auprès des autres et je m’efforce de prendre des galons. »

Sans faire beaucoup de bruit, mais en s’efforçant de trouver sa bonne carburation. Tout simplement parce que chaque chose vient en son temps… « Je sors d’une grosse partie en Coupe, au cours de laquelle j’ai cravaché pendant 120 minutes. C’est la première fois que je joue autant mais c’est de bon augure pour mon développement. Je dois encore apprendre. »

Au même titre que ses équipiers, encore en phase de découverte de la formule Mbaye Leye, celle qui nécessite énormément de justesse dans les offensives. Face à l’armada physique anversoise, les Rouches devront offrir un visage conquérant pour réussir à retrouver le chemin de la victoire, et se donner une bouffée d’oxygène dans la course aux Playoffs 1, l’objectif avoué et avouable.

« Nous sommes capables de rivaliser avec n’importe qui. » La jeunesse liégeoise sait ce qu’elle veut, Abdoul ne se cache pas pour l’avouer. Confirmation contre le second du classement ? Réponse dans quelques heures, au terme d’une rencontre aussi puissante que décisive…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo