Abonnez-vous pour 1€

Malgré le Covid et les difficultés économiques, 80% des jours ont été prestés en janvier: le plus haut taux depuis le début de la pandémie!

Une amélioration.
Une amélioration. - V.R.

Ce sont les résultats des calculs effectués par le spécialiste RH SD Worx sur base des données salariales de 70.000 employeurs et de près d’un million de travailleurs belges.

Vassilios Skarlidis, directeur Régional PME pour SD Worx, précise que : « Nous constatons qu’il y a eu 80 % des jours prestés en Belgique, c’est la première fois que nous passons cette barre symbolique depuis le début de la pandémie. Le chômage temporaire reste cependant à 3,79 % c’est-à-dire un taux un petit peu plus élevé que le mois passé, chiffre qui nous pousse à rester prudents. »

Selon les secteurs

La crise n’est pas la même pour tout le monde. Des secteurs passent mieux cette crise que d’autres et certains sont à un niveau de jours travaillés bien supérieur à celui du mois de janvier 2020. Le secteur des banques et assurances est par exemple à près de neuf jours travaillés sur dix. C’est-à-dire 10 % plus haut que l’année passée. Il en va de même pour le secteur du gaz et de l’électricité. De l’autre côté de la chaîne, des secteurs comme l’horeca ou les coiffeurs restent dans une situation très précaire. Vassilios Skarlidis : « Il y a hélas de grandes disparités entre les secteurs avec la crise, nous le constatons depuis le début. Le secteur des coiffeurs et du bien-être n’est qu’à 6 % de jours travaillés et l’horeca à 32,2 %, soit une diminution de 76 % pour le premier et de près de 50 % pour le deuxième si on les compare à janvier 2020. Quand on analyse le top 10 des secteurs les moins touchés et le top 10 des secteurs les plus touchés, la différence est saisissante » regrette-t-il.

Notre sélection vidéo