Abonnez-vous pour 1€

La police mobilisée en nombre pour la manifestation «Reclaim the Night» à Saint-Gilles: «On invite les femmes à s’en aller» (vidéos)

Vidéos
La police mobilisée en nombre pour la manifestation «Reclaim the Night» à Saint-Gilles: «On invite les femmes à s’en aller» (vidéos)
Feminists Fight Back

Ce samedi, à la veille de la Saint-Valentin, le collectif Feminists Fight Back qui lutte contre toutes les formes d’exploitation et de violences collectives et systémiques faites aux femmes a appelé au rassemblement. Environ 80 manifestantes se sont réunies place Marie Janson à Saint-Gilles à 20h pour une première « Reclaim the Night ».

Feminists Fight Back

Un nombre important de policiers est présent sur place depuis le début par précaution. « On ne savait pas trop à quoi s’attendre car la manifestation n’a pas été annoncée officiellement », déclare la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi.

Jusqu’à présent tout se déroule dans le calme. Trois personnes ont été arrêtées administrativement. « Le rassemblement a toujours lieu. On invite les femmes à s’en aller », poursuit la porte-parole.

Selon la page Facebook de l’événement, « Reclaim the Night » est une marche de nuit féministe pour que les femmes se réapproprient la rue la nuit tombée.

« Nous voulons nous mobiliser aujourd’hui car les violences conjugales et intrafamiliales (qui touchent plus particulièrement les filles et les jeunes LGBTQI+) ont augmenté pendant le confinement. Il y a eu une amplification du harcèlement en ligne, de rue et de la diffusion de contenus intimes sans consentement », peut-on lire. « Prenons la rue, la nuit, ensemble, solidaires et combatives ! Nous ne voulons plus être harcelées, agressées, tuées ! Nous voulons le contrôle de nos corps et de nos vies ! ».

Le collectif entend aussi dénoncer les violences machistes et policières ainsi que le couvre-feu, « une mesure qui manque de cohérence d’un point de vue sanitaire ».

Notre sélection vidéo