Abonnez-vous pour 1€

Fred, barbier à Tournai, rase gratuitement les crânes des clients pour protester car il ne peut pas exercer: «Pour rien, puisqu’on ne sert à rien!»

Vidéo
Elisabeth est venue pour soutenir le barbier qui n’a pas pu reprendre ses activités.
Elisabeth est venue pour soutenir le barbier qui n’a pas pu reprendre ses activités. - H.W.

Ce samedi à la rue de la Cordonnerie à Tournai, le flambant neuf salon de Fred le barbier est ouvert. Une drôle d’inauguration puisque techniquement, il n’est pas censé travailler. C’est que, au salon de Fred, on ne s’occupe que des barbes. « Pour moi, on fait soit les cheveux, soit la barbe. Ce sont deux disciplines différentes. Personnellement, j’ai appris à le faire avec un ancien barbier. Lorsqu’on fait les deux, on ne le fait qu’à moitié alors que moi, je me concentre sur une chose, que je fais bien », décrit Fred.

Le gouvernement a autorisé les coiffeurs et barbiers à rouvrir ce samedi 13 février. Deux jours après l’annonce, alors que Fred a déjà pris 89 rendez-vous, on lui apprend qu’il ne pourra pas faire les barbes. « J’ai dû appeler tous les clients pour reporter de deux semaines… en espérant qu’on rouvre bien au premier mars ! », s’exaspère Fred. Un roller coaster d’émotions qui a poussé le barbier à se manifester.

La boule à zéro

Alors ce samedi, Fred a quand même eu quelques rendez-vous… C’est le cas d’Elisabeth, qui n’est jamais venue dans le salon puisqu’elle n’a pas de barbe ! Mais cette fois, elle a répondu à l’appel de Fred qui a proposé à ceux qui veulent de raser leur crâne gratuitement. « On coiffe pour rien puisqu’on ne sert à rien ! », commente le barbier fâché.

► « Je suis venue par solidarité pour Fred. C’est important de se soutenir dans ces moments difficiles »

Ce n’est pas la première fois que Fred se révolte  : « Il faut se battre parce qu’on n’est pas soutenu »

►► Reportage complet à retrouver ICI.

Notre sélection vidéo