Abonnez-vous pour 1€

Open d’Australie: Serena Williams tient le choc contre Sabalenka, Osaka en quarts en écartant deux balles de match

Vidéo
Reuters
Reuters

Serena Williams a tenu le choc contre la Bélarusse Aryna Sabalenka (7e) pour rallier les quarts de finale de l’Open d’Australie en trois sets 6-4, 2-6, 6-4, dimanche à Melbourne. L’Américaine affrontera la N.2 mondiale Simona Halep ou la Polonaise Iga Swiatek (17e) pour une place dans le dernier carré.

À 39 ans, la cadette des soeurs Williams court toujours après le record absolu de 24 trophées majeurs établi par l’Australienne Margaret Court dans les années 1960-1970. Depuis son retour post-grossesse au printemps 2018, elle s’en est rapprochée à quatre reprises à une victoire en atteignant les finales de l’US Open et de Wimbledon en 2018 et en 2019. Mais à chaque fois, elle a trébuché sur la dernière marche.

Sortie victorieuse de son duel de puncheuses puissantes avec Sabalenka en un peu plus de deux heures, la voilà désormais à trois victoires d’y parvenir. « Je suis contente de m’être sortie de ce match, ce n’était pas facile, je savais que ça ne le serait pas », a déclaré l’ex-N.1 mondiale aujourd’hui 11e. « Je sentais que j’étais là, que je manquais juste quelques coups ».

Si Sabalenka (22 ans) a obtenu les deux premières occasions de break, à 3 partout, l’Américaine, à l’expérience, a su breaker au moment idéal, à 5-4, pour empocher le premier set.

Dans le deuxième, son efficacité au service, tant son pourcentage de première balle (36 %) que sa réussite derrière sa seconde (24 %), a trop plongé pour lui permettre de résister à la furia de Sabalenka.

Serena Williams a su resserrer les boulons dans la manche décisive, même si la Bélarusse a d’abord recollé de 3-1 à 4-4 avant de craquer.

Il s’agira du 54e quart de finale en Grand Chelem de sa prestigieuse carrière.

C’est à Melbourne en 2017 que la championne américaine s’est offert son 23e sacre majeur. Elle a dépossédé au passage l’Allemande Steffi Graf du record de titres en Grand Chelem dans l’ère Open (23 contre 22).

Osaka qualifiée dans la douleur face à Muguruza

La N.3 mondiale Naomi Osaka a sauvé deux balles de match avant de se qualifier pour les quarts de finale de l’Open d’Australie aux dépens de l’Espagnole Garbiñe Muguruza (14e), battue en trois sets 4-6, 6-4, 7-5.

Pour une place dans le dernier carré, Osaka affrontera la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (71e), qui s’invite pour la première fois à ce stade de la compétition en Grand Chelem, à 35 ans.

Dans la Rod Laver Arena à huis clos, nouveau confinement de Melbourne oblige, à 5 jeux à 3 en faveur de Muguruza, 15-40 sur son service, Osaka n’était plus qu’à un point de l’élimination. Elle a alors frappé un ace, écarté la seconde balle de match à l’échange et remporté les trois points suivants pour revenir à 5-4.

Muguruza, finaliste sortante à Melbourne, a servi ensuite pour le gain de la rencontre, mais elle ne s’est plus rapprochée au mieux qu’à deux points du match. Sa chance était passée.

Osaka a recollé à 5 jeux partout à sa troisième occasion, sur un coup droit gagnant au bout d’un long échange. Puis la Japonaise a pris l’avantage 6-5, et enfin s’est emparée une dernière fois de l’engagement adverse – jeu blanc – pour s’imposer en un peu moins de deux heures.

Jusque-là, à chaque fois qu’Osaka a dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem, elle a remporté le trophée. C’est arrivé trois fois : à l’US Open en 2018 et 2020, et à l’Open d’Australie en 2019. Confirmera-t-elle la règle ?

Notre sélection vidéo