Abonnez-vous pour 1€

Schild & Vrienden: le président du Vlaams Belang exhibe un pepperspray sur le plateau de VTM

Schild & Vrienden: le président du Vlaams Belang exhibe un pepperspray sur le plateau de VTM
Capture vidéo VTM

Le leader de l’extrême droite flamande a exhibé cette bombe de spray au poivre en réaction aux poursuites visant des membres du groupe Schild & Vrienden, parmi lesquels le député de son parti Dries Van Langenhove, pour racisme et infraction à la législation sur les armes.

«S’il s’agit de possession illégale d’armes, vous devriez condamner de nombreuses personnes», a-t-il lancé en exhibant la petite bonbonne et appelant à sa légalisation.

Cinq autres membres de Schild & Vrienden poursuivis ont également des liens avec le Vlaams Belang. Tom Van Grieken a estimé que les propos racistes tenus l’étaient dans un cadre privé. «En tant qu’employeur, vous ne pouvez pas agir contre cela», a-t-il déclaré.

Le parquet de Flandre orientale requiert la poursuite de neuf membres du groupe étudiant d’extrême droite Schild & Vrienden pour violation de la loi antiracisme et aussi, pour certains, négationnisme, rapportait De Morgen vendredi. Le leader du groupe et député Vlaams Belang Dries Van Langenhove est quant à lui soupçonné d’incitation à la haine et de vente d’arme prohibée.

Depuis plusieurs années déjà, la Sûreté de l’État constate une tendance à l’armement au sein de l’extrême droite, tantôt illégalement, tantôt légalement. Dans certains cas plus extrêmes, des militants se rendent également à l’étranger pour assister à des séances d’entraînement (d’inspiration idéologique ou non) avec des armes à feu», soulignait un rapport de la Sûreté publié en juillet dernier, dans citer explicitement le nom d’organisations particulières.

Notre sélection vidéo