Abonnez-vous pour 1€

Insultes, moqueries: Gustavo, un réfugié vénézuélien de 28 ans, vit un véritable calvaire au centre de Jambes car il se travestit

Témoignage
Gustavo se dit raillé à cause de son identité de genre.
Gustavo se dit raillé à cause de son identité de genre. - D.R/ADG

Les réfugiés quittent leurs pays pour avoir une vie meilleure. Et quand ils demandent l’asile, ils sont censés se sentir à l’abri dans les centres où ils sont hébergés. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas.

Gustavo Gutierrez, un Vénézuélien âgé de 28 ans, se sent en insécurité dans le centre de réfugiés de Jambes où il vit depuis deux ans. Ce demandeur d’asile fait face, chaque jour, à des discriminations suite à son orientation sexuelle.

►► « Que je sois travesti ne plaît pas à beaucoup de résidents, c’est vraiment difficile à vivre », confie-t-il.

►► Selon lui, la direction ne fait rien pour l’aider.

►► Cette dernière précise que toutes les démarches ont été entreprises pour accompagner Gustavo et l’écouter.

Notre sélection vidéo