Abonnez-vous pour 1€

Taxe kilométrique: le MR Bruxelles utilise l’image d’une habitante de... New York!

Taxe kilométrique: le MR Bruxelles utilise l’image d’une habitante de... New York!
Twitter - Manuel Di Pietro

Le MR s’oppose à la taxe kilométrique telle qu’elle est présentée. Il fait part de ses arguments dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dernièrement, la section bruxelloise du parti a partagé plusieurs publications sur Instagram. Un de ses posts agite pas mal Twitter.

On y voit une femme avec une petite fille. « Lisa est mère de trois enfants. Aujourd’hui, elle paie 244,20 €/an de taxe de circulation pour sa Volkswagen Golf Variant. Avec la taxe kilométrique du gouvernement PS-Ecolo, DéFI, Lisa devra payer 1.269,8 €/an », peut-on lire.

MR Bruxelles

Jusqu’ici, rien de très étonnant. Sauf qu’un petit malin a fait des recherches et s’est rendu compte que MR a choisi une image d’une personne qui habite… à New York !

François De Smet, président de DéFI Bruxelles n’a pas manqué de réagir. « Si « Lisa » habite New-York, évidemment, on comprend mieux les calculs du MR. Quelle étrange manière de faire de la politique », tweete-t-il. « Le simple fait que le MR ait dû inventer de toutes pièces son exemple le rend encore très suspect. Et élude, bien évidemment, que le projet actuel est une pièce à casser, notamment sur la grille horaire. Bref, c’est facile et trompeur ».

Banque d’images

Comme de nombreuses personnes, le MR a recouru à une banque d’images. « On fait régulièrement appel à des banques d’images dans nos visuels pour rendre le message politique plus sympathique. On paie un droit de tirage avec elles », explique David Leisther, président de la section bruxelloise.

Un choix dicté par la facilité que cela représente. « Trouver un Bruxellois ou une Bruxelloise qui accepte que son image porte un message politique n’est pas évident. Et si on avait fait appel à un de nos militants, on nous l’aurait reproché », ajoute David Leisther. « On ne s’attendait pas à ce que quelqu’un recherche l’origine de la photo ».

Le libéral précise que leur graphiste a pris en compte que la photo ne représente pas une étrangère. « On a pris le soin d’écrire notre texte en prenant un véhicule qui n’est pas typiquement belge ».

David Leisther regrette que l’on parle davantage de la forme que du fond du message. À défaut, cette petite polémique aura eu comme conséquence de mettre en avant le MR.

Notre sélection vidéo