Abonnez-vous pour 1€

Ce couple ne fait l’amour qu’une seule fois par an, à la Saint-Valentin: voici les raisons… (photos)

Illu
Illu - 123RF

Maria Simpson, assistante administrative et son fiancé James Phillips, ingénieur en systèmes informatiques, tous deux âgés de 25 ans se sont rencontrés en janvier 2019 via l’intermédiaire d’un ami. Ils sortaient tous les deux d’une longue relation compliquée : « Nous avons tous les deux réalisé que des relations sexuelles régulières n’étaient pas nécessairement synonymes de relations heureuses et nous avons dit que nous voulions être sûrs que la prochaine personne avec qui nous coucherions serait l’Unique ».

« Puis le jour de la Saint-Valentin 2019, nous avons bu un peu trop et fait l’amour pour la première fois. C’est alors que nous avons fait notre pacte d’une fois par an – le sexe n’était pas une priorité pour nous ».

S’adressant exclusivement à Fabulous, Maria déclare : « Je sais que cela peut paraître fou, mais notre pacte sexuel de la Saint-Valentin est ce qui nous maintient engagés et obsédés l’un par rapport à l’autre ».

« Le fait de faire l’amour le 14 février seulement rend James encore plus attirant pour moi et nous montre à tous les deux que nous sommes vraiment faits pour être ensemble ». « Jusqu’à notre mariage, la Saint-Valentin sera le seul moment où je donnerai à James le cadeau du sexe ».

Le couple d’une vingtaine d’années n’est pas le seul à valoriser la romance à l’ancienne plutôt que le sexe ordinaire. Selon une enquête récente, publiée dans « The Guardian », 40 % des 18-24 ans n’ont jamais eu de rapports sexuels et 6 % en ont moins d’un par an. Les personnes âgées accusent la pression du travail, l’épuisement et la valorisation des relations plutôt que du sexe pour leurs libidos défaillantes.

Pour Maria et son compagnon, le fait que James voyage partout dans le monde pour son travail signifie qu’au début, il ne leur était tout simplement pas possible d’avoir des relations sexuelles régulières.

« James devait s’envoler pour Tokyo afin de suivre une formation de neuf mois sur l’installation de systèmes informatiques avec du travail. C’est à ce moment-là que nous avons conclu notre pacte d’amour annuel. Nous savions que nous voulions le faire fonctionner à distance, car le sexe n’était pas une priorité pour nous ».

« Je devais me concentrer sur l’université et James devait faire en sorte que sa formation fonctionne. Nous n’avions pas non plus l’argent pour faire des allers-retours au Japon. Nous nous sommes plutôt concentrés sur les textos et FaceTime ».

« Quand James est revenu de son détachement en Asie, c’était en janvier 2020. J’ai suggéré que nous attendions la Saint-Valentin et que nous en fassions l’anniversaire de notre première rencontre amoureuse, et il a accepté ».

« Le sexe est un bien meilleur cadeau qu’un bouquet de roses »

Pour Maria, le seul fait de faire l’amour le jour de la Saint-Valentin rend James encore plus attirant. « Jusqu’à notre mariage, il ne reçoit le cadeau du sexe qu’une fois par an », « Je suis sûre que certains penseront que cela signifie que nous ne nous aimons pas, mais notre façon de faire l’amour est encore plus spéciale à cause de l’accumulation. Le sexe est un bien meilleur cadeau qu’un bouquet de roses ».

« Franchement, on s’en fiche si les gens ne comprennent pas pourquoi on fait ça. Nous établissons nos propres règles et nous en sommes fiers » avant d’ajouter : « Si plus de gens apprenaient à bien se connaître avant de sauter dans le lit, je pense qu’il y aurait moins de ruptures ».

En 2022, le couple espère se marier… le jour de la Saint-Valentin ! » Une fois que James et moi aurons dit « oui », nous ne limiterons plus nos séances de sexe. D’ici là, seule la flèche de Cupidon peut me mettre à nu dans la chambre. Je ne voudrais pas qu’il en soit autrement ».