Abonnez-vous pour 1€

La chronique d’Emiliano Bonfigli: «Hollywood Boulevard»

Reuters
Reuters

Au milieu des années nonante, le Bayern Munich fait parler de lui davantage pour ses frasques et ses excentricités que pour la régularité de ses succès. Effenberg, Basler, Matthaus… Ces noms de footballeurs caractériels se retrouvent tout autant dans les pages « People » que dans les analyses sportives. C’est l’époque glorieuse et controversée du FC Hollywood, car au Bayern, il se passe toujours quelque chose de croustillant en dehors du terrain. Aujourd’hui, ce surnom clinquant a fini de briller. Le Bayern fait plutôt dans la sobriété. Ses joueurs se distinguent avant tout sur la pelouse et les victoires s’enchaînent. La semaine dernière, avec ce titre de Champion du monde des clubs, les Allemands ont conquis leur sixième trophée de la saison. Le « FC Hollywood » est-il mort ? Pas forcément ! Comme dans tout blockbuster américain qui se respecte, il y a souvent une suite, parfois avec d’autres acteurs, mais toujours avec un synopsis inattendu.

La Seine n’est pas un long fleuve tranquille

« And the Oscar goes to… Neymar ! »… S’il y a bien un joueur qui mérite à lui seul le surnom de FC Hollywood, c’est bien du Brésilien qu’il s’agit. Avec sa blessure (une de plus au moment d’aborder les huitièmes de Ligue des champions), un nouveau mélodrame se joue au PSG. À Paris, la Seine n’est pas un long fleuve tranquille. Changement d’entraîneur, avenir de Mbappé, fêtes nocturnes de Neymar… Difficile de se concentrer sur le jeu et rien que le jeu…

À Barcelone, le club fait lui aussi les gros titres, plutôt que de les remporter : départ possible de Messi, dette colossale du club, prochaines élections présidentielles…

Finalement, entre le PSG et le Barça, le FC Hollywood se sent à l’étroit… C’est plutôt Hollywood Boulevard ! La célèbre avenue du Walk of Fame, où les étoiles sont incrustées en hommage aux artistes… Justement, en parlant d’étoiles : pour ces deux clubs, la Ligue des champions, et son générique à vous faire frissonner, est de retour ce soir. Place au jeu et aux artistes. Enfin ! Il était temps, vous ne trouvez pas, de revenir aux choses sérieuses !

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo