Abonnez-vous pour 1€

Un père tue sa fillette avant de se suicider en France: l’enfant, âgée d’un an, «a été tuée par un tir d’arme à feu à la tête»

Un père tue sa fillette avant de se suicider en France: l’enfant, âgée d’un an, «a été tuée par un tir d’arme à feu à la tête»

L’enfant, âgée d’à peine un an, «a été tuée par un tir d’arme à feu à la tête immédiatement mortel», a précisé à l’AFP Laurent de Caigny, procureur de la République de Charleville-Mézières, tandis que l’autopsie «n’a pas décelé d’autres traces sur le corps de l’enfant». «Quant au père de l’enfant, les lésions constatées sont compatibles avec la thèse du suicide. Pour le médecin légiste, il n’y a pas de raisons de douter du suicide. Il y a encore des analyses toxicologiques à mener pour déterminer si le père était sous l’emprise d’un état alcoolique ou de stupéfiants», a-t-il ajouté.

Ces constatations «confirment les premiers propos de la mère selon laquelle le père aurait tiré sur l’enfant avant de suicider» au domicile familial. «Toujours hospitalisée, la mère n’a pu encore être entendue en raison de son état».

Ce meurtre suivi d’un suicide est survenu «dans le contexte d’un couple en crise et sous tension», avec «dans les semaines qui ont précédé» des «indices de grande animosité», a indiqué le procureur, relevant que «des craintes avaient été exprimées par la mère».

Le père n’avait pas de casier judiciaire mais en 2017 il «avait été mis en cause par le père des deux autres enfants nés de la première union de la mère, pour des faits de violence», sans qu’ensuite le plaignant ne se manifeste à nouveau auprès des services de police.

«Une enquête criminelle pour meurtre et une enquête en recherche des causes de la mort ont été ouvertes», menées par la «section de recherches de Reims avec le soutien de la gendarmerie de Sedan».

Notre sélection vidéo