Abonnez-vous pour 1€

Farciennes: «J’ai fait une connerie», déclare l’ex-échevin Atilla Demir devant le tribunal correctionnel de Charleroi

Jusqu’ici, Attila Demir a remboursé 4,3% des détournements reconnus.
Jusqu’ici, Attila Demir a remboursé 4,3% des détournements reconnus. - Photodoc

« J’ai toujours eu l’intention de rembourser cet argent », assure-t-il à la barre. Trois ans après les faits, le quinquagénaire est encore loin du compte. Atilla Demir qui a retrouvé un travail en tant que chauffeur-éboueur, remet 200€/mois pour éponger ses « dettes ». Tous versements confondus, il a remboursé à ce jour quelque 10.270€. Soit 4,3 % des détournements reconnus, a calculé Me Jadin, qui représente la RCA et l’ASBL Centres Sportifs, constituées parties civiles. Avec un petit goût de trop peu…

>> Les indélicatesses qui lui sont reprochées pèsent près de 240.000 euros

>> Il a puisé dans les comptes de l’ASBL et de la RCA pour nourrir son addiction au jeu

>> Son avocat insiste sur sa chute : « Financièrement, c’est un homme mort »

Notre sélection vidéo