Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: Joachim Coens estime qu’il serait possible d’avoir plus de contacts en plein air «au printemps»

Coronavirus: Joachim Coens estime qu’il serait possible d’avoir plus de contacts en plein air «au printemps»
D.R.

Maintenant que les chiffres de l’épidémie ont évolué favorablement pendant un certain temps, des voix s’élèvent à gauche et à droite en faveur d’un assouplissement. Par exemple, le président de la MR, Georges-Louis Bouchez, rêve à haute voix de rouvrir les restaurants au printemps (le 21 mars). Auparavant, le président de la N-VA, Bart De Wever, avait également exprimé l’espoir que les restaurants rouvrent « au plus tard à Pâques ».

Mais plusieurs experts, dont Erika Vlieghe et Steven Van Gucht, pensent qu’il est trop tôt pour parler de véritable assouplissement. Van Gucht, par exemple, maintient le seuil proposé de 75 admissions à l’hôpital par jour.

Mais si les chiffres continuent à baisser, le président de CD&V, Joachim Coens, estime que davantage de contacts devraient être possibles, surtout à l’extérieur. La question est de savoir s’il faut alors d’abord relâcher les contacts sociaux ou certains secteurs comme l’hôtellerie. « Les deux peuvent peut-être aller ensembl » », dit Coens. « Si nous pouvons prendre un verre ensemble sur une terrasse, c’est bon pour notre bien-être ainsi que pour l’industrie hôtelière », déclare le président de CD&V.

Selon Coens, il y a des gens qui sont « vraiment très mal » et « vers le printemps », nous devons examiner si plus de contacts en plein air peuvent être autorisés.

Notre sélection vidéo