Abonnez-vous pour 1€

Intervention policière «musclée» en décembre dernier à Lasne: une nouvelle date-relais fixée au 2 mars

Intervention policière «musclée» en décembre dernier à Lasne: une nouvelle date-relais fixée au 2 mars
D.R. D.R.

Tout en s’étonnant publiquement qu’aucune plainte n’ait pour l’instant été déposée par les prévenus puisque leur système de défense depuis le départ du dossier consiste à contester l’intervention policière, la présidente a constaté que l’annonce des avocats l’empêchait de fixer dans l’immédiat un calendrier précis pour la suite de la procédure. Une nouvelle date-relais, pour faire le point sur ces citations annoncées et éventuelles plaintes, a été fixée : le dossier reviendra le 2 mars devant le tribunal.

Quant aux devoirs d’enquête et à ceux qui avaient été demandés par les avocats des prévenus, le ministère public a estimé que tout était pratiquement bouclé. Ce n’est cependant pas le cas pour la ligne du temps que les conseils de la défense avaient réclamé lors de la précédente audience. Le ministère public a estimé mardi qu’il ne s’agissait pas d’un devoir utile parce qu’il est possible de retracer ce déroulement temporel précis de la soirée à partir des auditions de l’ensemble des policiers qui sont intervenus.

L’avocate de la fille de la famille a également fait remarquer que sa cliente n’avait pas encore été réentendue par les policiers. C’est effectivement le cas : elle avait été convoquée pour une nouvelle audition mais elle se trouvait à l’étranger – quand les voyages n’étaient pas interdits mais déconseillés – et n’a donc pas pu se rendre au rendez-vous proposé par la police. La présidente a fait acter cette situation par la greffière d’audience.

Notre sélection vidéo