Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: lent démarrage des vaccinations au Japon à partir de mercredi

Coronavirus: lent démarrage des vaccinations au Japon à partir de mercredi
Belga

Les premières doses seront administrées à partir de mercredi à environ 40.000 professionnels de la santé volontaires, a déclaré le ministre chargé de superviser le déploiement des vaccins, Taro Kono, lors de deux conférences de presse, en japonais puis en anglais.

La vaccination sera ensuite élargie aux autres travailleurs des secteurs de la santé. Elle ne sera pas étendue aux personnes âgées avant avril au plus tôt, a confirmé le ministre.

« J’aimerais que de nombreuses personnes se fassent vacciner une fois que nous aurons une compréhension exacte des bénéfices et des risques », a ajouté M. Kono, sans donner de date pour la vaccination du reste de la population.

Il a dit que le public japonais pourrait s’informer sur l’efficacité et les effets secondaires des vaccins via le site internet et le compte Twitter du bureau du Premier ministre, ainsi que par les médias.

À cinq mois de l’ouverture des JO de Tokyo, sur lesquels pèsent des doutes quant à la possibilité de les organiser de manière sûre, le ministre a affirmé « ne pas prendre en considération » l’événement pour le déploiement des vaccins.

Le Japon a donné dimanche son feu vert à un premier vaccin contre le coronavirus, celui développé par Pfizer, après les essais cliniques nationaux exigés par les autorités sanitaires locales.

M. Kono a affirmé que le pays tentait de se procurer suffisamment de seringues spéciales permettant d’extraire les six doses que contient chaque flacon de vaccin Pfizer, alors que les seringues les plus couramment utilisées ne permettent d’en prélever que cinq, obligeant à jeter la dernière.

Le pays a aussi conclu des accords avec les entreprises AstraZeneca et Moderna pour obtenir suffisamment de doses pour ses 126 millions d’habitants.

Notre sélection vidéo