Abonnez-vous pour 1€

Un Mardi Gras bien triste à Binche : «c’est un peu comme si j’étais en deuil»

La délégation des «Jeunes Indépendants» n’aurait pas pu rater ça...
La délégation des «Jeunes Indépendants» n’aurait pas pu rater ça... - Th.D.

En 2001, on aurait encore dit, simplement, que les Binchois ont le blues en ce Mardi Gras plus que particulier. En 2021, on dit que le Binchois a le «seum». La déprime quoi. On peut aisément le comprendre vu les circonstances et le (non-)événement, historique quoi qu’on en dise, qu’ils ont vécu ce Mardi Gras. Depuis la Deuxième Guerre Mondiale, en effet, c’est la première fois que les gilles ne martèlent pas le pavé de la Grand Place. « On est venu ici symboliquement à l’heure où on aurait dû être accueillis par le bourgmestre et recevoir nos médailles », clame Stéphane Rinalducci au nom d’une délégation de « Jeunes Indépendants » venue prendre la température sur la Grand Place.

=> Sur la place, nombreux ont été les Binchois venus en pèlerinage pour admirer les magnifiques décorations concoctées par la Ville.

=> «C’est un peu comme si j’étais en deuil», nous a déclaré un gille.

Notre sélection vidéo