Abonnez-vous pour 1€

Vincent Kompany: six mois comme T1 en «apprentissage accéléré» à Anderlecht

@News
@News

Certains événements ont une telle résonance qu’on se souvient avec une infime précision ce qu’on faisait pile au moment où on a appris la nouvelle. Dans la catégorie des drames, il y a évidemment les attentats de New York, le 11 septembre 2001. Dans une catégorie bien plus légère, chaque supporter du Sporting d’Anderlecht peut se remémorer ce à quoi il s’adonnait le lundi 17 août sur le coup de 11h30. C’est à ce moment-là que le club bruxellois a créé un séisme. Un double séisme même. Annoncer la retraite de Vincent Kompany en tant que joueur et sa nomination comme entraîneur principal pour quatre saisons.

Si on savait la double nouvelle inéluctable, le timing a pris tout le monde par surprise. Parce que la préparation estivale s’était déroulée avec Frankie Vercauteren comme coach et Vincent Kompany comme joueur, que le championnat de Belgique était déjà vieux de deux journées et que le Diable rouge avait comme objectif l’Euro disputé en juin et juillet 2021. Poussé dans le grand bain par ses dirigeants après le départ de Vercauteren, Vincent Kompany vit un apprentissage accéléré du métier d’entraîneur depuis six mois. Avec la pression du résultat qui se fait de plus en plus sentir. Dans son dos mais également dans ses prises de paroles.

> Anderlecht est dans les temps pour ses objectifs, mais…

> Pas toujours d’explication aux joueurs.

> Moins de naïveté dans le jeu des Mauves.

> Les jeunes ne sont pas oubliés!

> Son étoile n’a pas pâli...

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo