Abonnez-vous pour 1€

«Le gouvernement wallon doit sortir de son auto-confinement et avancer», plaide le cdH

«Le gouvernement wallon doit sortir de son auto-confinement et avancer», plaide le cdH
Belga

« Le constat, c’est qu’il y a eu beaucoup de promesses, de plans, d’experts, d’études mais que peu de dossiers ont abouti », accuse François Desquesnes. « On peut comprendre la crise provoquée par le Covid mais il a bon dos. On n’a pas demandé au gouvernement de se confiner. » Le cdH a pointé dix dossiers précis « mais j’aurais pu en trouver des tas d’autres », ajoute le député cdH.

1. Services aux citoyens. « Il y a un recul du service aux citoyens : les distributeurs de billets qui disparaissent, la désertification médicale, les zones blanches (zones pas ou mal couvertes en téléphonie mobile et en internet, NdlR), toujours pas couvertes. Globalement, 40 % des Wallons vivent dans une zone rurale. Ces citoyens-là sont oubliés, on met tous les budgets sur les grandes villes. Dans le plan de relance wallon, la ruralité est oubliée. Le gouvernement s’était pourtant engagé sur ce point. »

2. Accès au logement. « Il y a toujours 40.000 familles en attente d’un logement social », dit M. Desquesnes. « Le plan de rénovation présenté par M. Dermagne, le prédécesseur de M. Collignon ? Oui, le budget d’un milliard est important, mais la mise en œuvre est très lente. La construction (de nouveaux logements sociaux, NdlR), on ne voit rien venir. Il n’y a aucune réponse concrète pour ces 40.000 familles. Dans la DPR (déclaration de politique régionale, NdlR), il y avait une promesse d’allocation logement pour les familles qui ont droit au logement social. » Le cdH dénonce le fait que le gouvernement réponde par une « étude de faisabilité » alors qu’à Bruxelles, une telle allocation a été mise en œuvre.

3. Climat et biodiversité. « Nous sommes un peu étonnés. On devait prendre toutes les décisions en fonction de leur impact sur le climat. Là non plus, on ne voit rien. (…) Et on ne voit aucun objectif détaillé pour atteindre les -55 % de carbone d’ici 2030. La répartition des efforts n’a pas été faite. »

Voici les autres dossiers évoqués par François Desquesnes

Notre sélection vidéo