Abonnez-vous pour 1€

Ouvert ce mardi, le centre de vaccination du Heysel est déjà fermé: Alain Maron évoque «un couac informatique» (vidéos)

Vidéos
Ouvert ce mardi, le centre de vaccination du Heysel est déjà fermé: Alain Maron évoque «un couac informatique» (vidéos)
Belga

Le centre de vaccination contre le coronavirus inauguré mardi dans le Palais 1 du Brussels Expo n’ouvrira pas mercredi. Le système de réservation fédéral Doclr a connu quelques problèmes et ce n’est qu’à partir de mercredi que les invitations vont pouvoir être envoyées aux patients. Cette journée de retard devrait être compensée dans les prochains jours.

Le plus grand centre de vaccination de Belgique a été inauguré mardi en présence du ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron. Un jour plus tard, il est déjà contraint de fermer ses portes temporairement, avec l’espoir de rouvrir mercredi.

Les invitations à des dizaines de patients qui ont été vaccinés mardi au Palais 1 avaient été envoyées manuellement. Le processus demande toutefois beaucoup de temps et la procédure automatisée Doclr doit faciliter les choses.

Inge Neven, responsable de l’inspection de la santé à Bruxelles, estime qu’il n’y a pas grand-chose à faire contre le couac actuel étant donné qu’il s’agit d’un outil fédéral. Celui-ci devait être opérationnel ce week-end pour les trois Régions, mais des problèmes ont été détectés.

«Nous espérions que tout soit opérationnel pour mardi midi mais ça n’a pas marché. J’ai maintenant la confirmation que tout est prêt et nous devrions pouvoir envoyer les 3.000 premières invitations ce matin», explique Mme Neven.

1BdGYYPBLEoGX

«J’ai appris hier en étant sur place qu’il y avait un couac informatique dans la plate-forme interfédérale. Les e-mails et SMS et même les convocations papier ne sont pas partis», a expliqué le ministre Maron au micro de LN24. Ce dernier n’a pas voulu pointé l’une ou l’autre instance à la suite de cette avarie. «C’est une base de données qu’on a faite tous ensemble et qui est sous la responsabilité du fédéral. Tout le monde travaille d’arrache-pied. On réalise des projets énormes dans des délais ultra-courts.»

Le ministre a ajouté que si les problèmes persistaient avec l’outil fédéral, la Région utilisera un système régional de convocation, même si cette méthode demandera «beaucoup de travail» par après pour aller réinscrire les données des patients dans la base fédérale.

Le planning prévoit de vacciner cette semaine au Heysel 4.800 personnes des soins de santé de première ligne. Il n’est pas sûr que ce quota soit atteint cette semaine. Mais avec une capacité quotidienne de 5.000 patients, le centre est tout de même en mesure de combler le retard.

«Cela va dépendre de la réponse donnée aux invitations. Nous avons ouvert plusieurs créneaux horaires et il est possible que les patients soient plus répartis sur cette semaine et la suivante», conclut Inge Neven.

Notre sélection vidéo