Abonnez-vous pour 1€

«C’était difficile mais je m’en suis sortie»: Kate Moss fait des révélations sur le monde de la mode et l’enfer qu’elle a vécu

Kate Moss fait des révélations sur le monde de la mode et l’enfer qu’elle a vécu.
Kate Moss fait des révélations sur le monde de la mode et l’enfer qu’elle a vécu. - Photo Prétexte PhotoNews.

Sa propre agence de mannequins, la « Kate Moss Agency », a une règle stricte : les mannequins de moins de 18 ans doivent obtenir l’autorisation explicite de leurs parents pour être enregistrés.

Kate Moss, âgée de 47 ans, promet également une approche respectueuse et attentionnée des modèles. Quelque chose qu’elle n’a pas eu la chance d’avoir dans sa jeunesse : « J’étais très jeune et c’était difficile, mais je m’en suis sortie, j’étais assez forte. Mais je pense que les jeunes mannequins de nos jours ont besoin de quelqu’un à leurs côtés ».

Après tout, combien de fois s’est-elle sentie mal à l’aise et intimidée lorsque des photographes ont à nouveau refusé de travailler avec elle si elle ne se déshabillait pas. Pour elle, l’industrie du mannequinat est assez perturbée, « à l’époque et maintenant » rapportent nos confrères du « Het Nieuwsblad ».

Elle a récemment révélé comment, à 18 ans, lors d’une séance de photos chez un photographe, elle a dû s’allonger sur le lit pour une photo : « À ce moment-là, il s’est penché sur moi et a commencé à enlever son pantalon et ses sous-vêtements », quand elle lui a dit qu’il allait trop loin, sans mâcher ses mots, le tournage s’est immédiatement terminé.

Le dîner avec sa femme, qui a suivi comme convenu, a été très inconfortable : « La tension était incroyable. C’était dégoûtant ». Avec ses déclarations, elle réagit également à la récente polémique qui enflamme l’Angleterre concernant la mannequin et styliste, Daisy Lowe, 31 ans.

Un exemple pour sa fille Lila

Entre-temps, la fille de Kate, Lila âgée de 18 ans, est également devenue mannequin. Un parcours assez étonnant puisqu’en tant que mère, Kate était fermement convaincue qu’elle ne laisserait pas sa fille entrer dans l’industrie de la mode.

Elle a dit, à l’époque, que la pression exercée sur les jeunes filles pour qu’elles se déshabillent était énorme et que le monde de la mode pouvait les détruire. La seule différence est que Lila a le meilleur mentor possible dans le monde du mannequinat : sa mère.

Notre sélection vidéo