Abonnez-vous pour 1€

Moutons tués à Wanze: les analyses ADN confirment une attaque de loup à 80%!

Moutons tués à Wanze: les analyses ADN confirment une attaque de loup à 80%!

Début février, plusieurs attaques sur des troupeaux de moutons ont été signalées dans les localités d’Ochamps, Marcourt et Hampteau. Au total, 9 moutons ont été égorgés. Une équipe du « Réseau Loup » s’était rendue sur les lieux afin d’identifier les traces laissées par le prédateur, effectuer des prélèvements et procéder à des analyses ADN afin de déterminer s’il s’agissait d’attaques de loup ou d’un autre animal.

A ce jour, le bilan génétique est le suivant :

> Ochamps : 2 moutons tués et 1 blessé. En raison de la qualité insuffisante de l’ADN prélevé, les premiers résultats des analyses génétiques ne permettent pas de confirmer s’il s’agit d’un loup. De nouvelles analyses seront donc nécessaires.

> Marcourt : 5 moutons tués. Confirmation d’un loup de lignée germano-polonaise.

> Hampteau : 2 moutons tués. Confirmation d’un loup de lignée germano-polonaise.

> Pour Wanze (attaque du 25 janvier), 7 moutons ont été tués et le degré de certitude pour qu’il s’agisse d’une attaque de loup est de 80%. Les analyses sont encore en cours pour accroître ce degré de certitude (très peu d’ADN).

Une indemnisation

Les propriétaires des moutons ont été informés de ces résultats.

Les dommages occasionnés par le loup peuvent faire l’objet d’une indemnisation selon certaines conditions (que l’on soit exploitant ou particulier). La procédure d’indemnisation, le formulaire de demande ainsi que le modèle de rapport d’expertise sont disponibles sur le site du « Réseau Loup » dans la partie « Soutien financier ». Le montant est estimé, pour les moutons, sur base de la valeur réelle de l’animal.

Seuls 23 cas certains

Pour rappel, depuis 2017, en Wallonie, sur 183 animaux mortellement attaqués, seuls 23 ont été imputés avec certitude au loup tandis que 80 ont été victimes de chiens.

Notre sélection vidéo