Abonnez-vous pour 1€

Une peine de sept ans de prison requise pour tentative de meurtre à Anderlecht

Rue de Veeweyde.
Rue de Veeweyde. - Google

Le prévenu, Mohamed S., se trouvait à bord d’une voiture en compagnie d’un autre individu lorsqu’ils ont croisé la victime. Celui-ci se dit schizophrène et est resté flou sur les circonstances des faits.

La victime, elle, avait raconté qu’elle avait refusé de dire bonjour à Mohamed S. et que ce dernier l’a ensuite poignardée dans le thorax. Grièvement blessée au niveau pectoral gauche, elle avait subi une incapacité de travail de 17 jours. « Sans soins, cet homme serait décédé », a déclaré la procureure.

La scène des faits reste confuse, plusieurs mois après.

La défense a, de son côté, plaidé une disqualification des faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail, sans contester l’action « irréfléchie et intempestive » de Mohamed S. Elle a demandé une peine de prison avec sursis probatoire.

Les avocats ont aussi insisté sur le fait que leur client, âgé de plus de 40 ans, est sans antécédents judiciaires et qu’il a commencé à indemniser la victime. Ils sont aussi revenus sur le vécu du prévenu, un Kosovar qui a connu la guerre et qui est arrivé en Belgique il y a 13 ans, livré à lui-même.

Le jugement sera rendu dans un mois.

Notre sélection vidéo