Abonnez-vous pour 1€

Sauvé de la noyade à 2 ans au Roeulx, Daniel recherche toujours son sauveur après… 62 ans! «Je n’ai jamais pu le remercier comme il se doit»

Daniel Lessent à l’âge de deux ans, dans les jardins de la gendarmerie du Roeulx.
Daniel Lessent à l’âge de deux ans, dans les jardins de la gendarmerie du Roeulx. - D.R.

Plus de 60 années sont passées, et pourtant, Daniel Lessent s’en souvient encore comme si c’était hier. Incroyable quand on pense à l’âge du chérubin à l’époque. « J’étais fils de gendarme, mon père est arrivé avec ma mère à la gendarmerie en 1957, j’avais à peine un an. Il était caserné à la gendarmerie de Ville-sur-Haine au Rœulx, mes parents y avaient un logement de fonction. »

Le bâtiment possédait un parc que les gendarmes entretenaient eux-mêmes, leurs enfants y jouaient souvent, le parc était magnifique, avec des fleurs, un saule pleureur et un bassin… Un jour, « en 1958-59, nous jouions près de l’étang, j’avais deux ans à peine. Je me tenais d’un côté du bassin, Claude de l’autre. »

Il raconte son histoire  : « J’ai failli mourir noyé »

► Soixante-deux ans plus tard, cet épisode trotte toujours dans la tête de Daniel : « Je n’ai jamais pu le remercier comme il se doit de m’avoir sauvé la vie ».

Très peu d’indices permettent de remonter la piste de Claude Goffin qui devrait avoir près de 70 ans aujourd’hui s’il est toujours en vie. Si vous possédez la moindre information pour le retrouver, ou savoir ce qu’il est devenu, n’hésitez pas à nous envoyer un mail sur redcentre.nouvellegazette@sudpresse.be avec en mention dans l’intitulé de votre mail « Claude Goffin ». Nous transmettrons à Daniel.

Notre sélection vidéo