Abonnez-vous pour 1€

Un homme de 25 ans séquestré, ligoté et tabassé à Jurbise: les assaillants ont fait croire qu’ils allaient bouter le feu avec lui à l’intérieur

Les agresseurs avaient tout retourné dans la maison.
Les agresseurs avaient tout retourné dans la maison. - D.R.

Le scénario de cette « home invasion » (intrusion dans une maison pour en attaquer les occupants) est relaté à l’audience par Me Fabrice Guttadauria. Cette nuit-là, vers 1h50 du matin, quand la jeune victime sort son chat, « six ou sept individus » forcent l’entrée chez lui. Il est ligoté au moyen de ruban adhésif, séquestré, les malfrats lui placent une chaise sur la tête. Il se fait rouer de coups, « mais j’ai préféré subir que me débattre », confie la victime.

Le jeune homme est ébloui par une lampe-torche ; les agresseurs lui placent un allume-cigare à la tempe : il croit qu’il s’agit du canon d’un pistolet. On lui applique une machette en travers de la gorge. On retourne toute la maison, puis on asperge le capharnaüm d’antigel, pour lui faire croire qu’on va bouter le feu avec lui à l’intérieur.

► Une heure vingt-cinq de calvaire, pendant lequel les bandits recherchent ceci.

► L’audience a été riche en coups de théâtre : voici tout ce qui s’est passé.

Notre sélection vidéo