Abonnez-vous pour 1€

Suicide de Maëlle (15 ans), victime de harcèlement, à Jumet: «Elle avait laissé une vidéo expliquant son geste», confie l’avocat de la famille

Vidéo
Suicide de Maëlle (15 ans), victime de harcèlement, à Jumet: «Elle avait laissé une vidéo expliquant son geste», confie l’avocat de la famille
D.R.

Maëlle avait toute la vie devant elle. L’adolescente s’est donné la mort par un triste jour de janvier 2020, victime de harcèlement.

Dans cette affaire, l’enquête a permis d’identifier l’adolescent qui a diffusé les vidéos gênantes de la jeune fille. Celui-ci est passé aux aveux et a passé un certain temps en centre fermé. Plusieurs préventions sont retenues contre lui : traitements inhumains ayant entraîné la mort sans intention de la donner, harcèlement, voyeurisme sur un mineur de moins de 16 ans, détention et diffusion d’images pédopornographiques. D’autres jeunes, scolarisés dans la même école, risquent également des poursuites.

L’avocat de la famille s’est exprimé avant l’audience. « M. Montana est dévasté, submergé par la douleur après avoir vécu un drame effroyable. Perdre une fille dans ces conditions, c’est insurmontable. Aujourd’hui, il a des réponses à ses questions, puisqu’il a eu accès au dossier, par mon intermédiaire. On y retrouve hélas des choses qu’on ne veut pas voir, et il faut quand même bien les voir. Il y a notamment une vidéo testament que Maëlle a réalisée juste avant de commettre son geste définitif. Elle explique la raison pour laquelle la vie était devenue totalement impossible pour elle, et elle demande d’ailleurs à partager cette vidéo. C’était très exemplatif que le harcèlement, elle en a été victime pendant plus d’un an, dans deux écoles différentes. Elle n’a pas pu le surmonter. »

L’audience se déroule à huis clos.

>> Tous les développements à suivre sur La Nouvelle Gazette.

Notre sélection vidéo