Abonnez-vous pour 1€

Une héritière à quatre pattes: cette femelle border collie hérite d’une somme astronomique à la mort de son maître

Une femelle border collie hérite d’une somme astronomique à la mort de son maitre
Une femelle border collie hérite d’une somme astronomique à la mort de son maitre - Photo Prétexte BelgaImage

À la mort de Bill Dorris, en fin d’année 2020, Lulu a hérité d’une somme qui s’élève à plus de cinq millions de dollars, soit quatre millions d’euros. Ne vous méprenez pas, Lulu n’est pas un humain mais bien un chien : une femelle border collie âgée de 8 ans.

Homme d’affaires non marié, le propriétaire de cette chienne n’a pas hésité une seule seconde au moment de rédiger son testament. Tout comme Karl Lagerfeld qui avait légué sa fortune à sa chatte, Choupette, Bill Dorris n’a inscrit qu’un seul nom : celui de sa fidèle chienne. De quoi étonner tout le monde !

« 5.000.000 dollars seront transférés à une fiducie qui sera formée à ma mort pour les soins de mon border collie « Lulu » (…). Cette fiducie doit pourvoir à tous les besoins de Lulu » peut-on lire sur ce document.

Depuis la mort du propriétaire de la chienne, c’est Martha Burton qui en a la charge. Agée de 88 ans, elle garde régulièrement l’animal depuis de longues années et a été très étonnée d’apprendre qu’il lui avait légué son immense fortune : «  C’est une bonne fille », a-t-elle réagi auprès de WTVF (aujourd’hui NewsChannel5, NDLR). « Je ne sais pas trop quoi en penser pour vous dire la vérité, il adorait vraiment le chien ».

Lulu, élue plus riche border collie au monde

Le document stipule que la nouvelle maîtresse de Lulu aura le droit de piocher dans cette somme pour se rembourser des dépenses mensuelles raisonnables pour prendre soin de cette chienne. En revanche, on ne sait pas ce qu’il adviendra de l’argent restant lorsque Lulu, 8 ans, décédera un jour.

Pour sa nouvelle maîtresse, l’héritage reste totalement improbable. Et puisqu’elle n’a ni l’intention d’acheter une gamelle en or massif ni offrir un collier incrusté de pierres précieuses à son border collie, elle ne sait pas si elle pourra dépenser cinq millions de dollars pour les besoins de sa chienne. « Mais je vais essayer », a-t-elle plaisanté, ravie d’avoir récupéré la garde de l’animal.

Notre sélection vidéo