Abonnez-vous pour 1€

Un Calaminois condamné à 30 mois de prison pour une tentative d’homicide involontaire

Le Calaminois avait tenté d’écraser une personne.
Le Calaminois avait tenté d’écraser une personne. - Prétexte/ D.C.

Les faits se sont produits le 23 août 2019 à La Calamine. Ce jour-là, le prévenu a eu une altercation avec deux hommes. Dans le cadre de ce dossier, l’un était d’ailleurs poursuivi pour des coups sur le suspect principal, tandis que le second était partie civile dans le cadre de ce dossier.

Dans un premier temps, les protagonistes se sont battus sur un parking privé avant de se déplacer vers la rue Kloth. C’est là que s’est produit un incident que le ministère public a qualifié de tentative d’homicide involontaire. Concrètement, il est reproché au prévenu d’être monté, avec sa voiture, sur le trottoir alors que la victime était bloquée par des voitures garées et des maisons mitoyennes.

« Vu le faible espace entre les maisons et les voitures stationnées, on peut en déduire une intention de tuer », avait déclaré le procureur du Roi. Un pot de fleurs et un mur ont été endommagés lors des faits.

La victime s’était jetée sur le côté, évitant de justesse d’être percutée par le véhicule. Le prévenu avait ensuite menacé les deux hommes à l’aide de bâtons qu’il gardait dans le coffre de sa voiture.

Le ministère public avait réclamé une peine de quatre ans de prison à l’encontre du trentenaire, qui écope finalement de 30 mois de réclusion. Sous l’influence d’alcool et de drogue au moment des faits, il doit aussi s’acquitter d’une amende de 1.200 euros et fera l’objet d’une déchéance du droit de conduire pour deux mois.

L’homme suspecté d’avoir porté des coups au prévenu principal s’est vu acquitter de cette prévention.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo