Abonnez-vous pour 1€

Explosions à Beyrouth: le juge chargé de l’enquête récusé

Explosions à Beyrouth: le juge chargé de l’enquête récusé
AFP

L’explosion, provoquée le 4 août par une énorme quantité de nitrate d’ammonium stockée «sans mesure de précaution» de l’aveu même des autorités, avait fait plus de 200 morts, 6.500 blessés et dévasté des quartiers entiers de la capitale.

«La cour de cassation présidée par le juge Jamal al-Hajar a décidé de transférer l’enquête (...) des mains du juge d’instruction Fadi Sawan à un autre juge», a déclaré la source judiciaire s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Le nouveau juge n’a pas encore été désigné, a-t-elle précisé.

En décembre, M. Sawan avait inculpé le Premier ministre démissionnaire Hassan Diab et trois anciens ministres, Ali Hassan Khalil, Ghazi Zaayter et Youssef Fenianos, provoquant une levée de bouclier au sein de la classe politique.

Accusés de «négligence et d’avoir causé des centaines de décès», les responsables avaient refusé de se présenter aux convocations de M. Sawan.

Et peu après, MM. Khalil et Zaayter, deux parlementaires, avaient présenté une demande de récusation de M. Sawan, qu’ils accusent d’avoir violé la Constitution et des dispositions sur leur immunité.

L’enquête avait été suspendue deux mois, le temps que la cour de cassation se prononce sur cette requête.