Abonnez-vous pour 1€

Une cinquantaine de personnes menacées d’expulsion d’un bâtiment de la FGTB à Bruxelles

Une cinquantaine de personnes menacées d’expulsion d’un bâtiment de la FGTB à Bruxelles
Belga

« Notre demande était de pouvoir rester jusqu’à la fin juin. Quitter le bâtiment en pleine période hivernale, au milieu de l’année scolaire et à un moment où il est clair que la pandémie et sa batterie de mesures sanitaires contraignantes sont loin d’être terminées, c’est impossible ! À moins de provoquer un véritable drame social », a relaté cette habitante.

« La FGTB avance comme argument ’la nécessité absolue’ car la vente du bâtiment est imminente. D’après ce que l’on sait, il y a effectivement un compromis de vente signé avec la société immobilière Citadel, qui a le projet de faire des appartements de luxe, mais la vente est conditionnée à l’obtention du permis d’urbanisme, lequel est suspendu depuis le 28 décembre dernier. Nous ne comprenons donc pas l’urgence », a-t-elle exposé.

L’occupation temporaire des bureaux vides de la FGTB au Sablon est autorisée depuis deux ans.

« Nous déplorons amèrement le fossé vertigineux entre vos discours politiques et vos agissements », ont écrit les habitants au président de la FGTB, Thierry Bodson. « Que valent dès lors vos publications, communiqués de presse et autres campagnes en faveurs du droit des plus démunis, face aux intérêts manifestement supérieurs de l’économie de votre organisation ? «, y questionnent-ils.

Le syndicat n’a pas encore réagi aux sollicitations de l’agence Belga.

Notre sélection vidéo