Abonnez-vous pour 1€

«Quatre Régions fortes et un État fort»: Jean-Luc Crucke rejette avec force les propos de Verlinden sur un modèle de l’État «2+2»

«Quatre Régions fortes et un État fort»: Jean-Luc Crucke rejette avec force les propos de Verlinden sur un modèle de l’État «2+2»
Belga

Jean-Luc Crucke a essentiellement rejoint le flot de critiques francophones sur l’idée que Bruxelles pourrait avoir un statut différent de celui de la Flandre et de la Wallonie.

« Cela a au moins eu un mérite : celui de rappeler que, pour tous les francophones et tous les Wallons, Bruxelles est une Région à part entière et doit le rester », a souligné le ministre wallon. Selon lui, cette sortie a aussi eu pour effet « de faire l’unanimité entre Wallons et Bruxellois pour dire que les germanophones doivent pouvoir devenir une Région ».

« Je crois en quatre Régions fortes et un État fort », a-t-il ajouté. De sa propre vision, cela inclut donc une évolution des communautés. « La Fédération (Wallonie-Bruxelles) doit évoluer dans ses compétences », devenir « une structure entre la Région bruxelloise et la Région wallonne », « mais on n’a pas besoin pour ça d’un gouvernement, d’un parlement (…), de structures aussi lourdes », a-t-il conclu.

Notre sélection vidéo