Abonnez-vous pour 1€

«Efface ça, il est mort»: une enquête ouverte après la publication d’une vidéo TikTok montrant un garçon jeté du haut d’un pont (vidéo)

Vidéo
«Efface ça, il est mort»: une enquête ouverte après la publication d’une vidéo TikTok montrant un garçon jeté du haut d’un pont (vidéo)

La vidéo, supprimée depuis, aurait été publiée le week-end dernier. On y voit un garçon appuyé contre le muret d’un pont. Deux personnes parlant espagnol lui demandent violemment : « D’où tu viens ? Parle plus fort ». Le garçon répond : « De Huanuco, au Pérou » avant d’être soulevé et jeté du pont. La personne responsable de cet acte lâche ensuite : « Efface ça, il est mort ».

Le lieu du drame serait en Colombie. Et le garçon serait Silvano Cantaro, un Péruvien qui s’était justement rendu en Colombie fin janvier pour acheter des vêtements sur un marché, expliquent les médias péruviens. La famille de Silvano avait signalé sa disparition le 14 février, quatre jours après son dernier coup de fil. C’est sa soeur qui l’a identifié dans la vidéo.

La police colombienne a annoncé ce jeudi qu’une enquête a été ouverte pour retrouver le corps de Silvano. Au Pérou, des manifestations se sont tenues, dénonçant le caractère xénophobe de cet acte.

Le ministre péruvien des Affaires étrangères s’est exprimé dans un communiqué : « Nous rejetons tous les actes de violence et de xénophobie contre tous les citoyens. Depuis que nous avons été mis au courant des faits, nous travaillons en coordination avec les autorités colombiennes compétentes par l’intermédiaire des consulats généraux du Pérou à Medellin et à Bogota dans le cadre d’une enquête exhaustive visant à déterminer où se trouve M. Cantaro Tolentino. »

La sœur qui a identifié Silvano a réagi auprès de la presse locale : « La dernière fois qu’il nous a appelés, c’était vers 20 heures le mercredi 10 février. Je lui ai dit que je déposerais l’argent supplémentaire dont il avait besoin le lendemain matin, mais le lendemain, je n’ai pas pu le contacter. Nous étions en contact permanent et il m’envoyait des vidéos. Il m’a dit qu’un de ses amis l’avait laissé seul en Colombie sans rien et c’est pourquoi il avait demandé mon aide. »